À nos lecteurs

Voilà maintenant six ans que L’Afrique des Idées se bat pour faire vivre et rendre audible le concept d’afro-responsabilité.

Six ans que L’Afrique des Idées a fait sienne et défend la conviction selon laquelle l’Afrique que nous voulons ne deviendra réalité que si l’on donne l’opportunité à cette jeunesse africaine consciente de la responsabilité qui lui incombe de faire entendre sa voix.   

Six années durant lesquelles vous, lecteurs, analystes et membres issus de tous horizons, animés par cette indéfectible croyance en un avenir pour l’Afrique digne de son potentiel que nous avons en partage, avez contribué sans relâche en la transformation de ce qui n’était au départ qu’un simple blog en think tank indépendant, productif, ancré localement et capable de s’imposer comme véritable force de proposition dans des lieux où cette voix n’est encore que trop peu entendue.

Arrêtons-nous un instant et regardons en arrière.

L’Afrique des Idées est aujourd’hui à l’origine d’une production d’idées reconnues, avec plus de 2000 articles d’analyse, un nombre grandissant de notes d’analyses et d’études de qualité relayées par des instances internationales telles que les Nations Unies et de multiples conférences et interventions dans les médias ( BBC, BFM Business, Financial Afrik, France Info, Courrier international,…).

Riche de plus d’une centaine de membres actifs de plus de 15 nationalités mettant leurs compétences au service de ce projet commun, et ce, de l’Afrique à l’Amérique du Nord en passant par l’Europe : L’Afrique des Idées c’est aussi et surtout une communauté d’infatigables bâtisseurs composée de jeunes soutenue par des partenaires de confiance.

Mais c’est aussi grâce et pour vous, qui êtes plus de 50 000 à nous rendre visite chaque mois, et qui avez été plus de 2500 à participer à nos conférences au cours des 5 dernières années, que L’Afrique des Idées continue inlassablement de rester tournée vers l’avenir et s’efforce de se renouveler.

C’est donc naturellement que nous souhaitons partager avec vous nos perspectives pour 2017, qui s’est affirmée dès les premiers jours, et nous prenons l’actualité en témoin, comme l’année des défis.

Le défi du sens, que l’on a commencé à créer, à se réapproprier et qu’il va falloir porter, défendre, valoriser avec plus d’intensité en disséminant nos productions et en établissant de nouveaux partenariats tout en restant en alerte et prêt à prendre position sur l’actualité africaine.

Le défi de la pluralité des idées et des problématiques qui se présentent à nous et que l’on se doit d’embrasser, de confronter et de mettre en perspective de manière toujours plus approfondie afin de proposer des solutions pertinentes et réalistes à travers les rapports réalisés par nos groupes de travail composés d’experts et marqués du sceau de l’interdisciplinarité. Seul moyen selon nous d’avoir une approche complète et en phase avec la réalité.

En somme, le défi de la transformation, sans laquelle, selon nous, aucun changement n’est possible. Et quel meilleur moyen de le relever que de voir encore et toujours plus loin, d’échanger encore et toujours plus, de parler et d’écrire avec encore et toujours plus de force et de conviction. Ecrire l’Afrique que nous vivons, écrire l’Afrique que nous ne voulons plus, écrire l’Afrique que nous méritons, écrire l’Afrique dont nous rêvons. Ecrire pour exister et faire entendre notre voix qui est celle d’une Afrique plurielle, ingénieuse et unie. La voix d’une Afrique riche de sa jeunesse. La voix d’une Afrique riche de ses idées.

Vous êtes la preuve que cette Afrique existe. Continuons à l’écrire ensemble.

Olivia GANDZION

Directrice des publications 

 

 

Auteur: Olivia Gandzion

Doctorante en droits de l’Homme à l’Université de Bordeaux et diplômée de Sciences Po Strasbourg, Olivia s’intéresse particulièrement aux problématiques liées au respect des droits humains sur le continent africain. En rejoignant L’Afrique des Idées, cette jeune franco-congolaise souhaite contribuer à la réflexion sur ce sujet qui la passionne. A travers sa participation, elle espère partager ses observations sur la question et apporter ainsi sa pierre à l’édifice.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *