Afrique : la bombe démographique

Si l’Afrique comptait environ 200 millions d’habitants en 1950, elle a atteint le seuil du milliard d’habitants aujourd’hui et multipliera sa population par deux en 40 ans. Dans un article paru dans les Echos, Daniel Bastien fait une analyse très intéressante de ce boom démographique sans précédent, dont l’ampleur et les enjeux sont colossaux.
 
L’auteur expose une ribambelle de statistiques qui décrivent l’envergure du phénomène et permettent d’avoir en tête des ordres de grandeur qui ne sont probablement pas connus de tous. Pour ne citer que quelques exemples, une naissance sur quatre dans le monde a aujourd'hui lieu en Afrique ; un être humain sur cinq sera africain au milieu de ce siècle ; il naît chaque année au Nigeria davantage d'enfants que dans toute l'Union européenne.
 
Cet envol démographique qui selon Gilles Pison est lié à une transition démographique tardive du continent noir s’accompagne d’une urbanisation explosive.  Cette urbanisation africaine est bien singulière selon François Moriconi-Ebrard, chercheur au CNRS, « les mégalopoles africaines ne se font pas comme ailleurs par concentration, et verticalement, mais par étalement dans l'espace, vers la campagne, en une forme de "rurbanisation" à l'européenne. L'exode rural lui-même se fait du coup sur place, par une sorte d'urbanisation in situ ».
 
Daniel Bastien explique ensuite pourquoi ce « basculement urbain » pourrait favoriser le développement de l’Afrique et cite la FAO : « Partout sur la planète, l'urbanisation s'est accompagnée de croissance économique ». Ce développement à son tour réduirait certainement la fécondité africaine si on en croit la Banque Mondiale : « Le développement économique et social est le meilleur des contraceptifs », ce qui achèverait la transition démographique africaine.
 
Retrouvez l’intégralité de l’article de Daniel Bastien en suivant le lien : http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/dossier/020572835618.htm
 
Tite Yokossi

Tite YOKOSSI

Auteur: Tite YOKOSSI

D’origine béninoise, Tite Yokossi s’intéresse à la finance du développement et aux unions monétaires. Il est actuellement en doctorat d'économie au MIT (Massachusetts Institute of Technology). Il est titulaire d’un diplôme d'Ingénieur des Mines de Paris et d'un master d'Economie à l'Ecole d'Economie de Paris. En rejoignant l’Afrique des Idées, il souhaite participer à un débat de qualité sur l'économie d'un continent plein de potentiel et en profonde transformation.

Partager cet article sur :

4 commentaires

  1. Un article clair et concis qui met en relief l'un des défis majeurs de l'Afrique en ce début de 21e siècle : L'explosion démographique. Un défi de taille et à double tranchant, bien résumé dans l'article des Echos sous la forme interrogative : " Opportunités de développement sans précédent ou source de conflits gigantesques" ? 

    Répondre
  2. Merci Tite d'avoir bien mis en esergue ce boom démographique en Afrique. Cette qestion doit être posé car elle est liée au développment de l'AFRIQUE à mon sens. Outre cette urbanisation dont tu parles, il fauaussi voir les conséquences à long terme, notammment en terme de chômage et de sécurité.

    Répondre
  3. Un aspect de ce « boom démographique » oublié par l’article est « l’effet génie ». Plus le bassin démographique est important, plus les chances sont grandes qu’une trouvaille, une invention, une nouvelle techniques naissent. Dans des pays comme le Nigeria, de tels effets sont déjà visibles.

    Répondre
  4. C'est un articles très intéressant Tite, le tout est à présent de savoir comment nos pays vont se servir de cet atout pour appuyer les stratégies de développement appropriées.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *